Chirurgie pour la maladie de Crohn

 

Environ deux tiers des personnes atteintes de la maladie de Crohn devront avoir recours à une intervention chirurgicale à un moment donné dans leur vie. Une intervention chirurgicale devient nécessaire pour soulager les symptômes qui ne répondent pas à un traitement médical ou pour corriger des complications telles que l'obstruction intestinale, perforation, hémorragie, abcès douloureux ou poches de pue causées par l’infection.

La chirurgie pour enlever une partie de l'intestin peut aider mais elle n'élimine pas la maladie. Les personnes atteintes de la maladie de Crohn ont souvent besoin plus d'une opération parce que l'inflammation a tendance à revenir à la zone jouxtant celle où l'intestin malade a été supprimé.

 

 

Proctocolectomie

Certaines personnes qui ont la maladie de Crohn doivent avoir une proctocolectomie, une procédure qui est effectuée par un chirurgien spécialisé. La proctocolectomie est une intervention chirurgicale qui a pour objet d’enlever le rectum et toute ou partie du côlon. Les patients vont recevoir une sédation et une anesthésie générale. La plupart des patients devront rester à l'hôpital pendant 1 à 2 semaines et le rétablissement complet peut prendre 4 à 6 semaines.

Iléostomie

Pendant la proctocolectomie, le chirurgien effectue également une iléostomie, une opération qui fixe l'iléon à une ouverture pratiquée dans l'abdomen, appelée stomie. Une poche de stomie sera ensuite portée par le patient, à l’extérieur du corps, afin de recevoir les selles. La poche doit être vidée plusieurs fois par jour. Une infirmière spécialement formée, apprendra au patient comment nettoyer, soigner et changer la poche de stomie, ainsi qu’à protéger la peau autour de la stomie. La majorité des personnes ayant une poche de stomie sont capables de vivre une vie normale et active.

 

 

Chirurgie de résection intestinale

Parfois, seule la partie malade de l'intestin est enlevée et une iléostomie n'est pas nécessaire. L'intestin est coupé au-dessus et au-dessous de la zone malade et les extrémités des tronçons sains sont reconnectés, ce que l’on appelle résection intestinale. Cette chirurgie nécessite une sédation et une anesthésie générale. La plupart des interventions nécessitent un séjour à l’hôpital de plusieurs jours, et la guérison complète peut prendre 3 à 4 semaines.

Parce que la maladie de Crohn revient souvent malgré la chirurgie, il est nécessaire de peser soigneusement les avantages et les risques par rapport à d'autres traitements.

Les personnes qui doivent prendre cette décision doivent obtenir des informations auprès de spécialistes gastro-intestinaux (GI) et, si possible, avec d’autres personnes ayant eu recours à une chirurgie intestinale. Des organisations de défense des patients peuvent suggérer des groupes de soutien et autres ressources d'information.